18 avril 2008

Nouvelles de Bolivie

Salut à tous !

Voilà le travail a commencé… De manière très précipitée, me voilà entrain de préparer le premier thème de l’enquête participative que je dois concevoir et réaliser pendant ces six mois. Il s’agit plutôt d’une « recherche-action » (le terme est cher à la directrice générale de l’ONG….). Il s’agit donc de mener une enquête plus ou moins complète d’une communauté Quechua,

La Mendoza

,  à laquelle vont bien sûr participer les campesinos. Il s’agira ensuite d’écrire les projets du programme de « développement intégral » (les iedessiens et autres bébés Lenaelou comprendront l’usage des guillemets… esprit critique à l’épreuve !), de les présenter à des bailleurs et de préparer le terrain pour quand je ne serai plus là. Pour la recherche, pour l’instant je suis la thématique des droits des indigènes en matière de santé, éducation, citoyenneté, alimentation. Je prépare les objectifs de l’enquête, les instruments que (quali, quanti, agronomie), les personnes qui pourraient m’aider (agronomes, médecins, autres ONG, guérisseur) en plus des habitants de la communauté. Claire, elle, est en train de préparer le thème du tourisme et éco-tourisme de

La Mendoza. Sur

ces deux projets, nous participons à une sorte de « concours » organisée par une université de Sucre. Il nous reste encore ensuite à préparer le thème du renforcement institutionnel, de la construction de latrines, de digues pour prévenir les crues, celui de la pollution du fleuve Pilcomayo. J’avais un peu peur en arrivant dans une ONG petite et locale comme Realidades que ce soit un peu décousu, mais je suis super contente, nous avons un plan de travail pour les six mois (à voir si cela sera effectif), et cela touche autant à la recherche socio-anthropologique qu’au montage de projet. L’ONG a très peu de moyens mais travaille très efficacement, c’est impressionnant par rapport à ce que j’ai pu faire avant, au Togo ou en France.

Assez parlé boulot !!

Ce matin je suis passée à la télévision sur une chaîne locale pour parler d’une campagne de plaidoyer de l’ONG en faveur du droit des enfants travailleurs (un autre projet sur lequel je travaille ponctuellement) et c’était très drôle. C’est comme un appartement un peu désaffecté, il y a une cuisine avec le bureau de la télévision, et une autre pièce qui sert de studio.. ; Et tout ce petit monde se prend très au sérieux, nous regarde de haut… C’est une télévision de parti de droite, et ici, ce n’est pas comme en France, aucune impartialité n’est exigée (même si bien sûr en France….) il y a donc les chaînes de droite, et les chaînes pro-gouvernementales…

Mon plus grand plaisir du moment est de faire la lessive longuement pendant ma pause déjeuner sur la terrasse, tremper mes mains dans l’eau froide quand il fait si chaud hmmm… Tout est lent….  Le second plaisir est de retrouver mon bouquin le soir, le seul moment d’intimité… Le troisième plaisir.. lol

Bizarrement mon espagnol ne s’améliore plus tellement ces derniers jours… mais mon français lui joue à cache-cache, je ne trouve plus trop mes mots par moment, tout me vient en espagnol..

Mon départ pour la communauté de

La Mendoza

est prévu pour le 26 avril, alors je suis en train de prendre des cours de Quechua accélérés, car tous les campesinos ne parlent pas espagnol, et comme je dois leur poser nombre de questions, faire des entretiens, récits de vie, etc.... J’ai hâte d’être là-bas, entre montagnes et rives du fleuve.. dépaysement et plénitude ;)

Je suis désolée de ne pas écrire aussi souvent que je le souhaiterais, il y a beau avoir pléthore de cyber à Sucre, j’ai de moins en moins de temps pour moi… En gros nous sommes des gros fainéants en France, ici je travaille de 8h à 18h30 du lundi à samedi, ce à quoi il faut ajouter les soirs où j’anime des ateliers dans une école pour les enfants des rues, et les soirs où nous préparons des projets à la dernière minute… A ce qu’il paraît, ce sera plus tranquille à

la Mendoza. Ojala

!

Question ballades, à part la rencontre d’un homme étrange dans un village proche de Sucre (Yotala), qui veut absolument nous apprendre à fabriquer de l’encens et des bijoux en argent (ce que j’espère), rien d’autre pour le moment. Mais un petit gars très sympathique (spécial corruptrice), travaille pour l’asso et également dans une agence de tourisme, et il a l’air d’avoir envie de ballader dimanche, alors nous verrons... Morgane me rejoint le 15 octobre en Argentine, je vous donne le planning si jamais cela intéresse quelqu’un de nous rejoindre sur une destination : octobre-novembre : Argentine, novembre-mi décembre Chili, 15 décembre- 9 janvier, nvlle calédonie (chez mi padre), janvier : vietnam, février : Inde (nord).

Je vous laisse, je me suis échappée mais je retourne au bureau…

Je vous embrasse tous bien fort,

Delphine

Posté par delphinelucas à 01:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Nouvelles de Bolivie

Nouveau commentaire